CANONS DU SYNODE DE NÉOCÉSARÉE

 

Les 14 canons des saints pères réunis à Néocésarée, canons qui viennent après ceux d'Ancyre et sont antérieurs à ceux de Nicée, mais à cause de sa vénérabilité le concile de Nicée les précède.

 

1. Des prêtres qui ont contracté mariage ou sont fornicateurs.

Si un prêtre se marie, il sera exclu des rangs du clergé; s'il commet une fornication ou un adultère, il sera de plus excommunié et soumis à la pénitence.

 

2. De celles qui ont épousé deux frères et de ceux qui ont épousé deux soeurs.

Si une femme épouse deux frères, elle sera excommuniée jusqu'à la mort; si elle est en danger de mort et promet en cas de guérison de rompre cette union illégitime, on pourra par miséricorde l'admettre à la pénitence. Si la femme ou le mari meurt dans cette union, la pénitence sera rigoureuse pour la partie survivante.

 

3. De ceux qui se sont mariés à plusieurs reprises.

Quant à ceux qui se sont plusieurs fois mariés, le temps de leur pénitence est connu; mais une bonne conduite et leur foi peuvent abréger ce temps.

 

4. De ceux qui se proposaient de commettre une fornication et en furent empêchés.

Si quelqu'un, désirant une femme, se propose de commettre le mal avec elle et ne réalise pas sa pensée, il semble que c'est la grâce qui l'en a détourné.

 

5. Des catéchumènes pécheurs.

Si un catéchumène, qui a été introduit dans l'Église dans les rangs des catéchumènes, se conduit en pécheur, s'il est genuflectens, qu'il redevienne audiens en cessant de pécher, si étant audiens il pèche encore, il sera tout à fait exclu.

 

6. Qu'une catéchumène enceinte, peut être baptisée quand elle veut.

Une femme enceinte peut être baptisée, dès qu'elle le demande; car celle qui enfante n'a sous ce rapport rien de commun avec celui qui est enfanté, vu que chacun doit faire connaître sa volonté par sa profession de foi.

 

7. Que le prêtre ne doit pas assister au banquet de noces de ceux qui se marient en secondes noces.

Le prêtre ne doit pas assister au repas de noces de ceux qui se marient pour la seconde fois; car si le digame demande à faire pénitence, dans quelle situation se trouvera le prêtre qui par son assistance au repas a approuvé le mariage ?

 

8. De ceux qui ont des épouses adultères.

Si la femme d'un laïc a commis l'adultère, et que la culpabilité a été publiquement démontrée, son mari ne peut être admis au service de l'église. Si elle a commis l'adultère après l'ordination du mari, celui-ci doit la renvoyer; si malgré cela, il continue à vivre avec elle, il ne peut conserver les fonctions qu'on lui a confiées.

 

9. Des prêtres qui ont commis des péchés de la chair avant l'ordination.

Un prêtre qui a péché par la chair avant d'être ordonné, et qui avoue cela après son ordination, ne doit pas offrir le saint sacrifice, tout en restant pour exercer les autres fonctions; car tous les autres péchés, dit-on, sont effacés par l'ordination sacerdotale. S'il ne fait pas d'aveu spontané, et qu'on ne puisse pas le convaincre clairement, il faut le laisser à sa conscience.

 

10. Des diacres qui ont commis des péchés de la chair avant l'ordination.

De même, le diacre qui a commis ce même péché ne doit plus remplir que les fonctions d'un ministre inférieur.

 

11. A quel âge un prêtre doit être ordonné.

Nul ne sera admis à la prêtrise avant trente ans; serait-il tout à fait digne, il devra attendre. Notre Seigneur Jésus Christ fut en effet baptisé et commença à enseigner à l'âge de trente ans.

 

12. De ceux qui ont été baptisés pendant la maladie.

Celui qui a été baptisé étant malade ne peut être ordonné prêtre; car sa profession de foi ne vient pas d'une volonté délibérée, mais de la nécessité, à moins qu'un grand zèle, une foi vive ou le manque de candidats ne le fassent admettre.

 

13. Des prêtres de campagne.

Les prêtres de campagne ne peuvent offrir le saint sacrifice dans la cathédrale, quand l'évêque et les prêtres de la ville sont présents; ils ne peuvent non plus donner durant la messe le pain et le vin aux fidèles. Mais, si l'évêque et les prêtres sont absents, et que le prêtre de campagne est invité à célébrer seul, il peut donner la communion.

 

14. Des chorévêques.

Les chorévêques par contre, représentent les soixante-dix disciples; comme comministres, à cause de leur zèle pour les pauvres, ils peuvent offrir le saint sacrifice, comme une marque d'honneur.

 

15. Combien de diacres peuvent-ils être ordonnés dans une ville.

Dans une ville, même très grande il ne doit y avoir selon la règle que sept diacres; vous en aurez la preuve par le livre des Actes des apôtres.