mission

Notre mission au Cameroun a débuté en 2003. Quelques fidèles et le père Jean, qui ont quitté l'Église grec néo-calendariste, nous ont rejoint en ce temps-là. Peu après nous avons commencé avec la construction d'une chapelle à Ndolvak, dans la brousse. La chapelle est dédiée à la Nativité de la Toute-sainte. A Makak, quelques fidèles nous ont ont rejoint également.

L'année après l'évêque André et ma médiocrité sont aller ensemble au Cameroun et pendent notre séjour le père Jean fut reçu par chirothèsie.

L'année après nous avons commencé avec la construction d'une chapelle, dédiée au Précurseur, et d'un foyer à Omog (sur l'axe de Yaoundé et de Douala). Lors de mon séjour, j'ai commencé avec la décoration du sanctuaire dans la chapelle du Précurseur à Omog. Il y a eu une dixaine des baptêmes. Avec Gilles, j'étais une semaine au Tchad avec notre Campo.

Deux jours avant la Présentation au Temple, en 2007, le père Jean nous a quitté pour l’autre vie après une longue maladie. Lorsque je l’ai quitté avant Noël, il était déjà alité et très faible. N'étant pas sur place, j'avais célébré la céremonie de l'enterrement en Grèce avec le père Dimitri, pendant que les fidèles au Cameroun ont fait l'enterrement.

En 2008 la construction du sanctuaire à Ndolvak fut réalisée. Le devant du foyer à Omog fut achévé et une ermitage fut construite, dédiée à saint Charition, où j'habite d'habitude lors de mes séjours au Cameroun. Au foyer habitent Gilles avec son épouse Véronique, leur deux enfants, Claudia et Théophile et deux orphelins : Véronique et Pierre.  L'élevage a vu son début en même temps.

En 2008 l'évêque André m'a accompagné afin de sacrer un nouveau prêtre à la place du père Jean défunt. Le sacre, du père Job, a eu lieu dans la chapelle d'Omog.

En 2009, grâce à la générosité d'une famille d'Athènes, une chapelle fut construite à Yaoundé, dédiée à la Dormition de la Toute Sainte. Il ne restait qu'à mettre la toiture, ce qui fut fait lors de mon séjour en novembre 2009 et avec le père Job nous y avons célébré la première Liturgie. Avant mon départ, la toiture et les deux portes furent mis et également une croix sur la toiture. Bien sûr lors de ce séjour, nous avons également concelébrer à Ndolvak et à Omog. Au dernier moment j'ai continué avec la peinture dans le sanctuaire.

Cela, je l'ai écrit par mémoire – en français de petit nègre – et à partir de maintenant je serai plus précis.

Pour contacter le père Job

Pour contacter Gilles Ndongar (le responsable du foyer)

Pour contacter le père Prodrome

Le père Martial n'a pas encore une adresse email.

 

début 2003
2004
2007
2008
2008
2009
2010
2010
2011
 
2012
voiture
2013

2013

2013 

2014

mars 2015

juin 2015

novembre 2016  

 

 

Vôtre archimandrite Cassien